Console XVIIème dorée à la feuille

La reparure

La reparure de l'ornementation

Qu'est ce que la reparure

La reparure de l’ornementation est une étape essentielle du travail de dorure. C’est le repareur ou la repareuse qui “refont la parure” de la surface de l’œuvre en retravaillant les formes et les détails empâtés par les apprêts.

En effets, sur un bois sculpté en vue d’être doré, le sculpteur, sachant que le bois va être enrobé par l’enduction,  ne va pas apporter tous les détails et les jeux de fonds: c’est le repareur qui fait ce travail dans l’épaisseur de l’enduction après l’adoucissage de la surface.

A l’aide de fers courbes dont les extrémités coupantes ont différentes formes, les fonds sont redressés, les fins détails sont ciselés et gravés, les jeux de fonds sont réalisés afin de faire chanter les surfaces et favoriser ensuite le jeu de la lumière sur l’or.

Reparer, un geste artistique.

Comme on l’a vu plus haut, la reparure est indispensable a un travail de dorure de qualité. C’est l’étape qui va marquer le style en traitant l’ornementation de différentes manières. Une rose, une acanthe ne seront pas traitées de la même façon pour un style Louis XIV ou pour un style Louis XVI . Dans le premier, il y a une luxuriance de détails très fins, on laisse beaucoup de gras aux bout des feuilles et des pétales, il y a beaucoup de jeux de fonds; dans le second, feuilles et fleurs seront reparées jusqu’à leurs extrémités, dans un style plus sobre et dépouillé.

La reparure va marquer non seulement le style mais la qualité de l’objet : une vilaine reparure sera raide dans son traitement, les angles ne seront pas vifs, l’ensemble sera grossier. Une belle reparure donne une ornementation fine, légère, des angles vifs, des fonds et des carrés bien dressés.  En bref, la reparure fait 70% de la qualité du travail final.

En finition, l’étape de la reparure comporte un très fin ponçage final pour enlever d’éventuelles traces d’outils dans les fonds, et traces de doigts sur la surface.

Reparer, un geste technique.

Pour faire un beau travail de reparure, il faut comme en toutes choses, s’approprier le bon geste : L’outil est tenu de la main droite, l’index posé sur le fer, la main gauche, posée sur le travail paume en l’air, retient le fer entre le pouce et l’index. C’est la main droite qui fait le travail avec tout le poignet et l’avant bras. La main gauche guide, retient, stoppe le mouvement du fer.

Impossible de faire un travail de reparure en étant assis, tout le corps doit être mobile pour prolonger et aider le travail de la main.

Ce qu'il ne faut pas faire :

L’essentiel de ce qu’il ne faut pas faire se résume rapidement : tenir son outil comme un manche de pioche (ce que j’ai tout de même déjà vu sur des photos illustrant des offres de cours de dorure!), travailler assis sans pouvoir bouger, avoir la flemme de passer un dernier ponçage fin final.

Ci dessous : les mauvais gestes.

mauvais geste de reparure
Mauvaise tenue du fer à reparer
mauvais geste de reparure
Mauvaise tenue du fer à reparer
partager sur Facebook
Partager sur Twitter
partager sur Instagram
%d blogueurs aiment cette page :