Exposition Collection d’Art 2017

Collection d'art 2017, Abbatiale St Ouen de Rouen

 Collection d’art, une exposition dans un cadre exceptionnel.

VENDREDI 15 SEPTEMBRE 

Accès libre et gratuit, de 13h à 17h.

SAMEDI 16 ET DIMANCHE 17 SEPTEMBRE 

Accès libre et gratuit de 10h à 18h, le samedi et de 10h à 16h le dimanche.

Pour cette seconde édition de COLLECTION d’ART, les artisans en métiers d’art Seino-marins sont accueillis lors des Journées du Patrimoine dans un lieu d’exception: L’Abbatiale Saint-Ouen à Rouen.Le Département de la Seine-Maritime en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’artisanat profite du cadre exceptionnel de l’Abbatiale St-Ouen de Rouen pour un week-end patrimonial exceptionnel.« Collection d’Art » met en scène les artisans d’art et leurs œuvres pour trois jours de rencontres et de découvertes gratuites.

Ébénisterie, menuiserie,dorure, bijouterie-joaillerie, couture et mode, sculpture, céramique,  vitrail, orfèvrerie, horlogerie,plâtre et mosaïque,, parfumerie, design lumière et origami, décoration, coutellerie, stuc…

 

Ainsi que des associations : Meilleurs Ouvriers de France, Compagnons du Devoir du Tour de France, Section d’Art Perruquier-Posticheur, Professionnels des Céramistes Normands, Association Régionale des Entreprises des Savoir-Faire d’Excellence Normands.

Les journées seront clôturées par un concert d’orgues le dimanche 18 septembre de 17h à 18h, interprété par Marie-Andrée et Michel Morisset .

Toutes les infos en cliquant sur ce lien: Programme du salon « Collection d’Art » 2017

ou sur 76INFO.NET/COLLECTIONDART

Retrouvez moi sur cette exposition ou je présente quelques travaux .

Quelques images de « Collection d’art 2016 »

 

Restauration d’un ensemble statuaire

Ensemble statuaire remarquable comme il y en a dans de nombreuses petites communes, celui ci à été restauré ces mois derniers et reposé en place.

Sise dans l’Eure, près de saint André de l’Eure, cette petite commune à entrepris une importante campagne de restauration de l’église et à poursuivi la sauvegarde de son patrimoine par la restauration des statues de l’église. D’époques différentes, 14ème au 17ème, elles sont toutes en bois, sauf la statue de Sainte Marguerite en terre cuite et celle de Saint Sébastien en pierre calcaire et plâtre.

Les voici ci dessous avant et après la restauration.

De gauche à droite : Ste Marguerite, St Méen, St Jean-Baptiste, Crucifixion: Jésus crucifié entouré de la Vierge et de St Jean, St Michel (les ailes ont disparues), St Sébastien, St Eterne (où Martin)

Comme toujours, la restauration est avant tout la sauvegarde de ce qui existe, la consolidation de ce qui est fragilisé, matière, structure, surface; la réintégration d’altérations visuellement ou structurellement gênantes et l’harmonisation de l’aspect visuel. Cela passe par des nettoyages, la dé-restauration d’interventions anciennes, des imprégnation de résines spécifiques à la restauration, les masticage de lacunes, les retouches des polychromies, etc…………….

Sur les dessins ci dessous (cliquez pour agrandir) vous pouvez voir: en rouge, les altérations: cassures, pertes de matières, fentes. En bleu pour Ste Marguerite le plan de joint des deux éléments en terre cuite,et pour St Sébastien les éléments rapportés en plâtre lors d’une restauration ancienne.Pour les autre statues: en bleu,vert ou rose clair, les zones attaquées et vermoulues par les insectes xylophages.

Voici donc après repose

Et pour finir un petit diaporama avant après, cliquez sur la première image.

Coq de clocher doré à la feuille

St Pierre de CaenUn coq de clocher en cuivre, doré à la feuille d’or pour l’église St Pierre de Caen.

Après une finition du nettoyage, ce coq  en cuivre restauré par l’entreprise Demeilliers Couverture à été redoré à la feuille d’or après les indispensables étapes de préparation du métal : dégraissage de la surface, couche d’accroche, couches de préparation pour métaux et mixtion à dorer à l’huile.Coq de clocher

Inauguration du clocher et pose du coq

Cocorico, voilà un coq de clocher tout beau pour l’église Saint Pierre de Caen. Le voici dans les mains de Monsieur le Maire avant la repose.

Coq de clocher après repose

Table laquée

Restaurée ces dernières semaines, une petite table basse laquée.

Cette petite table basse laquée ronde à un diamètre d’environ 73 cm. La laque est brun rouge, très foncée sur la ceinture et les pieds.table basse laquée Sur le plateau un joli décor d’oiseau dorés posés sur un rocher ou des branches, de feuillages et de fleurs.La laque assez ancienne, n’est pas une laque japonaise ou chinoise traditionnelle, mais une imitation réalisée au vernis de type gomme laque sur le décor peint sur une préparation blanche aqueuse de type craie/colle. La dorure à été réalisée à l’or blanc, et l’aspect or jaune réalisé avec des vernis colorés et des patines.

A l’arrivée à l’atelier le dessus montre d’importantes traces blanches de chancis profond du vernis et quelques lacunes du décor.  Un fin réseau de craquelures en raison du jeu du bois est visible sur la surface. la ceinture de la table, les pieds montrent toutefois de nombreuses petites lacunes.

Le travail de restauration , délicat, s’est étalé dans le temps, en raison de la nécessaire attente entre les étapes du travail : nettoyage, consolidations, régénération du vernis, allègements ponctuels, stucage de lacunes, retouche du décor, vernissage en couche très fine au tampon…………..et voilà comme on s’éclate à l’atelier cette année !!

Pour ce travail j’ai utilisé entre autre des produits Labovert, produits écologiques non toxiques et éco-responsables de l’entreprise Ecosp’R

Arlequin à l’atelier

Restauration ces mois derniers, d’une très jolie statuette d’Arlequin.

 Arrivé à l’atelier très sali, noirci par une patine abusive pour masquer des altérations et des usures, montrant des lacunes, des zones fragilisées, des repeints, et des zones oxydées…………bref, assez classique pour l’atelier, mais très jolie oeuvre.

      

 Le vêtement est entièrement doré, à l’or jaune pour l’endroit gravé de losanges ornés de petits bouquets de fleurs. Les revers sont dorés à l’or blanc recouvert d’un vernis transparent bleu. Les jambes sont elles aussi dorées à l’or blanc et les rayures réalisées avec des vernis transparent vert et bleu. Les manches, toujours de l’or blanc et de petites rayures garance et bleues.
Le nettoyage à été très délicat en raison de la fragilité de la dorure et du décor très fin.
Puis bien sûr une  phase de refixage des zones fragiles et des soulèvements suivi du masticage (stucage) des lacunes avec les matériaux spécifiques à la dorure pour pouvoir raccorder la feuilles d’or.
Au passage réintégrer une petite pointe de la coiffe.
Les étapes suivantes : couché de l’assiette, raccords de dorure, or jaune, or blanc et or vert, réintégration du décor,
et voilà!!!!

Inscriptions au 26ème concours MOF

Tentez l’expérience, trouvez l’excellence.

Le 26ème concours MOF est ouvert aux inscriptions.

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image

Vous avez plus de 23 ans? Vous maîtrisez un savoir faire dans un métier manuel, de commerce, ou de service?

Vous voulez vous dépasser, donner le meilleur de vous même et de votre savoir faire:

Le concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » est pour vous.

 

Inscrivez vous sur:  www.meilleursouvriersdefrance.org

 

Journées Européennes des métiers d’art 2017

Les Journées Européennes des Métiers d’Art

auront lieu cette année les 31 mars, 1er et 2 avril prochains.

A cette occasion l’atelier ouvre ses portes aux visiteurs sur rendez vous.

Pour la visite, merci de prendre rendez vous par téléphone ou courriel.

Pour consulter le programme régional, national voire même européen et aller sur le site des JEMA 2017, cliquez sur l’image ci dessous

Journées européenne des métiers d'art

Petits cadres 17ème.

Restaurés cet automne, trois petits cadres en bois sculpté et doré,XVIIème

petit cadres 17ème

Un des cadres après restauration

 

Ces petits cadres sont en chêne. Ils sont constitués d’un plancher mouluré sur lequel sont rapportés les quart de ronds et les décors floraux ainsi que les fleurettes d’angles.

 

 

 

cadre 17ème, état initial

Etat initial, test de dégagement de la dorure originale

dégagement de la dorure du cadre

Dégagement de la dorure en cours. Trois cotés ont été mis à jour.

La surface est couverte d’un badigeon faux or oxydé, noirci et très vilain d’aspect. Les reliefs sont noyés dans l’épaisseur des repeints. Un test de dégagement de la confirme la présence de 3 repeints avec des couches de préparation intermédiaires et l’existence d’une très jolie dorure d’origine.

 

 

 

 

Il s’agit d’une dorure traditionnelle à la détrempe en mats et brillants. Les repeints on noyés les détails de l’ornementation et du décor gravé sur les quarts de rond. Des éléments du décor, fleurettes ou quart de rond, sont à recoller ou à restituer. Le bois est sain, ponctuellement des altérations sont à réintégrer : clous de fixation ayant provoqué des trous, altérations des chants.

raccords d'enduits, restitution des fleurettes d'angle

 

Pour la restauration de chacun de ces cadres la dorure originale à été dégagée. les assemblages des angles vérifiés, les éléments de décor manquants restitués.

Les lacunes ponctuelles de la dorure ont été stuquées avec les mélange craie/colle de peau de lapin traditionnels.

 

raccords de dorure sur les cadres

Raccords de dorure

 

Après préparation des surfaces encollage jaune, couché d’assiette),  la dorure à été raccordée à la feuille d’or, enfin les raccords ont été patinés. Le bois, au dos des cadres a été traité contre les insectes xylophages.

 

Bonne année 2017

En ce début d’année,recevez nos meilleurs vœux pour 2017.

Que cette année vous soit douce et fructueuse, riches de belles rencontres et de bons échanges. Que vos projets soient nombreux, passionnants et inattendus, qu’ils comblent vos désirs et vos souhaits.

L’atelier vous souhaite une très belle année 2017, dorée et polychrome.


Restauration du décor 18ème d’ un plafond

Quelques jours de chantier pour la restauration du décor 18ème d’un plafond.

Surprise lorsque le peintre à commencé à gratter l’enduit qui recouvrait ce plafond, un très beau décor 18ème à été découvert!

Décor de plafond 18ème
Après l’élimination de cet enduit, une belle coquille en trompe l’œil apparaissait sCoquille en trompe l’œil 18èmeur le fond peint d’un ton pierre et souligné de faux joints .

 

 

 

La restauration a consisté en un nettoyage de la coquille, au refixage du décor, à l’harmonisation de l’ensemble.coquille en trompe l’œil 18ème

Pour ce faire, les zones de l’ancien enduit qu’il n’était pas possible de purger ont été patinées et atténuées.

La coquille a été légèrement retouchée pour compléter les lacunes et la rendre lisible, puis les faux joints de l’appareillage ont été restitués.