L’entretien des objets dorés et polychromes

On me demande souvent :”Comment faire?”, pour entretenir, nettoyer, réparer voire “rénover” un cadre, un miroir, un objet doré ou polychrome.

Voici quelques petits conseils de bon sens à ce sujet :

Petit cadre doré, état avant restauration
Petit cadre doré, état avant restauration

On ne « répare » pas une œuvre d’art comme on recolle une chaise ! On ne “rénove” pas une statue, un bois doré comme on repeint un banc de jardin!
Toute opération sur un objet ancien est risquée, peut provoquer des dégâts irréversibles et la perte partielle ou quasi totale de la valeur financière de l’objet.
Bien souvent nous voyons des objets qui ont subis des nettoyages intempestifs, voire un rinçage au “karcher” pour éliminer du décapant (si, si, je l’ai vu!), des “restaurations ” faites à la maison qu’il faut ensuite dé-restaurer, rattraper… éliminer de la bronzine oxydée…

tests de nettoyages d'un cadre doré
Test de nettoyage d’un cadre doré XVIIIème

Un nettoyage par exemple, ne nécessite pas un temps de travail très long si l’objet est dans un bon état général. Ce n’est pas toujours très compliqué à faire, encore faut-il juste savoir le faire, autant pour le geste technique mais aussi quant aux produits à utiliser qui sont à chaque fois adaptés à la nature et à l’état de l’objet… Quelques heures de travail donc, à un tarif souvent bien inférieur à celui du garagiste local, alors que des dégâts à réparer après des “restaurations” sauvages, obligent souvent à rajouter un 0 au montant de l’intervention.

En bref : vous souhaitez faire vous même ? Par pitié, demandez un avis à un restaurateur professionnel !

Statuettes dorées avant restauration

A l’heure de l’extraordinaire développement du loisir créatif beaucoup de cours de toutes sortes se sont développés. Attention, ces cours ne peuvent être que des initiations aux techniques des métiers d’art et certainement pas des formations professionnelles, et ne permettent pas de pouvoir apprendre à faire soi même ce que les artisans et restaurateurs qualifiés mettent un certain nombre d’années à acquérir. (Leur coût est par ailleurs souvent injustifié. )

L’entretien des bois sculptés et dorés et de la statuaire : dont le mobilier (fauteuils, cadres, miroirs, baromètres, consoles, éléments d’ornementation des retables, consoles, piques cierge, statues, lutrin….):

Les solvants (White, Acétone, Alcool) peuvent être corrosifs pour la surface même utilisés sur un coton .

L’ammoniaque attaque les préparations à base de colles traditionnelles.

La feuille d’or est très fine, certaines couches de décors polychromes peuvent l’être aussi. Tous frottements, ou essuyages mécaniques (chiffon) provoquent des usures et doivent donc être évités!

La cire graisse les surfaces, favorise l’adhésion des poussières. Vieillie elle est difficile à éliminer. Les gouttelettes de cire des bougies et des cierges provoquent l’arrachement des couches de surface. Elles graissent en profondeur les couches de préparations et favorisent leur décollement du support. Ne pas cirer les objets ou les œuvres !

A proscrire complètement :

Console Louis XVI après restauration

Toutes les préparations nécessaires à la dorure et à la polychromie sont extrêmement sensibles à l’humidité. Les colles traditionnelles utilisées pour ces préparations se dissolvent dans l’eau. Toute apport d’humidité (lessivage, nettoyage à l’éponge …..) est extrêmement préjudiciable.

Les fausses dorures de type bronzine, cire dorées, vernis d’or dit riche ou véritable! Ces produits sont chargés en poudre de cuivre ou de laiton ou poudres métalliques qui s’oxydent très rapidement. Très vite la surface devient verdâtre ou noirâtre du plus vilain aspect. Les liants de ces poudres métalliques doivent être éliminés avec des solvants assez “méchants” qui peuvent être actifs sur les couches originales qui subsistent au dessous!

La seule façon de nettoyer est un dépoussiérage soigneux et doux, à l’aide d’un pinceau souple et fin (soie de porc longues et douces ou petit gris), en aspirant la poussière projetée par le pinceau avec un aspirateur et en étant attentif à ne pas cogner le tube de l’aspirateur sur l’objet.

Les bords intérieurs des miroirs seront sensibles au frottement qui provoque des usures, et aux projections de produits en spray, qui , formant des micro-gouttes corrosives, se déposent sur les enduits et étant actives même après leur évaporation provoquent leur altération.
Posez le produit non pas sur le verre mais sur le chiffon, passez bien a plat près des bords intérieurs en pliant au besoin le chiffon sur un petit couteau de peintre.

Pied d'encoignure altéré par des chocs.

Attention au pieds des meubles lors du ménage du sol : chocs dus aux balais, à l’aspirateur ou humidité des serpillières ou autres balais espagnols.

Pour la manipulation des objets peints ou dorés : la surface est sensible à l’humidité résiduelle des mains et à l’acidité de la sueur. Cette humidité va jusqu’à provoquer l’arrachement de la feuille d’or ou de la couche picturale pendant la manipulation. Pour déplacer les objets il faut porter des gants de coton doux ou des gants en vinyle ou en latex. 

Ensemble de siège Directoire en bois doré

Évitez de déplacer les fauteuils en  les soulevant par les accotoirs car c’est préjudiciable pour les assemblages du siège, mais soulevez-les par leur ceinture. 

Pour emballer un objet, évitez les tissus dont les fibres accrochent les soulèvements des couches de préparations, filmez les plutôt avec les films d’emballages ou même les films alimentaires du commerce, et ensuite dans du film à bulles ou éventuellement dans une couverture.

Quelques travaux restaurés ou en cours de restauration :

Restauration d’un ensemble statuaire

Ensemble statuaire remarquable comme il y en a dans de nombreuses petites communes, celui ci à été restauré ces mois derniers et reposé en place.

Sise dans l’Eure, près de saint André de l’Eure, cette petite commune à entrepris une importante campagne de restauration de l’église et à poursuivi la sauvegarde de son patrimoine par la restauration des statues de l’église. D’époques différentes, 14ème au 17ème, elles sont toutes en bois, sauf la statue de Sainte Marguerite en terre cuite et celle de Saint Sébastien en pierre calcaire et plâtre.

Les voici ci dessous avant et après la restauration.

De gauche à droite : Ste Marguerite, St Méen, St Jean-Baptiste, Crucifixion: Jésus crucifié entouré de la Vierge et de St Jean, St Michel (les ailes ont disparues), St Sébastien, St Eterne (où Martin)

Comme toujours, la restauration est avant tout la sauvegarde de ce qui existe, la consolidation de ce qui est fragilisé, matière, structure, surface; la réintégration d’altérations visuellement ou structurellement gênantes et l’harmonisation de l’aspect visuel. Cela passe par des nettoyages, la dé-restauration d’interventions anciennes, des imprégnation de résines spécifiques à la restauration, les masticage de lacunes, les retouches des polychromies, etc…………….

Sur les dessins ci dessous (cliquez pour agrandir) vous pouvez voir: en rouge, les altérations: cassures, pertes de matières, fentes. En bleu pour Ste Marguerite le plan de joint des deux éléments en terre cuite,et pour St Sébastien les éléments rapportés en plâtre lors d’une restauration ancienne.Pour les autre statues: en bleu,vert ou rose clair, les zones attaquées et vermoulues par les insectes xylophages.

Voici donc après repose

Et pour finir un petit diaporama avant après, cliquez sur la première image.

Exposition Collection d’Art

Collection d’art, une exposition dans un cadre exceptionnel.

Salon Collection d'artPour la première fois, les artisans en métiers d’art Seino-marins sont accueillis lors des Journées du Patrimoine dans un lieu d’exception: L’Abbatiale Saint-Ouen à Rouen. Du 16 au 18 septembre , l’exposition « Collection d’Art » met en scène les artisans d’art et leurs œuvres pour trois jours de rencontres et de découvertes gratuites.

Le Département de la Seine-Maritime en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’artisanat profite du cadre exceptionnel de l’Abbatiale St-Ouen de Rouen pour un week-end patrimonial exceptionnel.

VENDREDI 16 SEPTEMBRE Accès libre et gratuit, de 13h à 17h.

SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 SEPTEMBRE Accès libre et gratuit de 10h à 18h, le samedi et de 10h à 16h le dimanche.

Les journées seront clôturées par un concert d’orgues le dimanche 18 septembre de 17h à 18h, interprété par Marie-Andrée et Michel Morisset .

Au programme des démonstrations, des conférences,et la possibilité de rencontrer les artisans.

collection d'art2016 Ebenisterie, menuiserie,dorure, bijouterie-joaillerie, courture et mode, sculpture, céramique,  vitrail, orfèvrerie, horlogerie,plâtre et mosaïque,stuc…

ainsi que des associations :

collection d'art2016Meilleurs Ouvriers de France, Artisans d’Art de Normandie, Compagnons du Devoir du tour de France, Section d’art perruquier-posticheur, PCN, ATPBR (patrimoine céramique de l’Eure), Tout Terre, CEN, Collectif des céramistes normands

et bien sûr les espaces :

collection d'art2016 du Département de la Seine-Maritime et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Seine-Maritime.

Programme complet du salon “Collection d’Art”

Retrouvez moi sur cette exposition ou je présente quelques travaux et également un “topo” sur la dorure et la restauration,

avec un pied chez les MOF et l’autre chez l’AADN.