Arlequin à l’atelier

Restauration ces mois derniers, d’une très jolie statuette d’Arlequin.

 Arrivé à l’atelier très sali, noirci par une patine abusive pour masquer des altérations et des usures, montrant des lacunes, des zones fragilisées, des repeints, et des zones oxydées…………bref, assez classique pour l’atelier, mais très jolie oeuvre.

      

 Le vêtement est entièrement doré, à l’or jaune pour l’endroit gravé de losanges ornés de petits bouquets de fleurs. Les revers sont dorés à l’or blanc recouvert d’un vernis transparent bleu. Les jambes sont elles aussi dorées à l’or blanc et les rayures réalisées avec des vernis transparent vert et bleu. Les manches, toujours de l’or blanc et de petites rayures garance et bleues.
Le nettoyage à été très délicat en raison de la fragilité de la dorure et du décor très fin.
Puis bien sûr une  phase de refixage des zones fragiles et des soulèvements suivi du masticage (stucage) des lacunes avec les matériaux spécifiques à la dorure pour pouvoir raccorder la feuilles d’or.
Au passage réintégrer une petite pointe de la coiffe.
Les étapes suivantes : couché de l’assiette, raccords de dorure, or jaune, or blanc et or vert, réintégration du décor,
et voilà!!!!
Tout simple en fait! 

Création d’un tabernacle

Image

Créé par l’atelier, ce tabernacle en bois et bois carton. Les feuillages sont en étain repoussé dorés à la mixtion.

L’ensemble à été enduit avec les enduits traditionnels de dorure, puis les enduits gravés et reparés. l’intérieur est doré à la détrempe en mats et brunis, avec de l’or jaune, vert et blanc rehaussé de vernis colorés et de poudre d’argent.

L’extérieur, monochrome blanc est rehaussé de nacre.