Arlequin à l’atelier

Restauration ces mois derniers, d’une très jolie statuette d’Arlequin.

 Arrivé à l’atelier très sali, noirci par une patine abusive pour masquer des altérations et des usures, montrant des lacunes, des zones fragilisées, des repeints, et des zones oxydées…………bref, assez classique pour l’atelier, mais très jolie oeuvre.

      

 Le vêtement est entièrement doré, à l’or jaune pour l’endroit gravé de losanges ornés de petits bouquets de fleurs. Les revers sont dorés à l’or blanc recouvert d’un vernis transparent bleu. Les jambes sont elles aussi dorées à l’or blanc et les rayures réalisées avec des vernis transparent vert et bleu. Les manches, toujours de l’or blanc et de petites rayures garance et bleues.
Le nettoyage à été très délicat en raison de la fragilité de la dorure et du décor très fin.
Puis bien sûr une  phase de refixage des zones fragiles et des soulèvements suivi du masticage (stucage) des lacunes avec les matériaux spécifiques à la dorure pour pouvoir raccorder la feuilles d’or.
Au passage réintégrer une petite pointe de la coiffe.
Les étapes suivantes : couché de l’assiette, raccords de dorure, or jaune, or blanc et or vert, réintégration du décor,
et voilà!!!!
Tout simple en fait! 

Un petit travail sur le livre de la Genèse, chapitre 1.

Galerie

Cette galerie contient 11 photos.

Un petit travail sur le chapitre 1 du livre de la Genèse. Mélange du texte et de l’image, façon enluminure, en toute liberté et sans prétention. Aquarelles, un peu de feuille d’or (jaune, blanc, vert, rouge), du bon papier, (Arches, … Continuer la lecture

Tu encadres, il encadre………..Je restaure!

Tu encadres, il encadre………..Je restaure!

Cadres de tableaux, cadres de miroirs, grands cadres, petits cadres, de style, ou d’époque. En bois sculpté, en staff, peints, dorés, rechampis, polychromes, “Bérain”, “à Cassetta”, Français, Italien, à simples moulures, où ornementation baroque, cadres de collections privées ou publique, il y en à pour tous les goûts et de toutes les sortes.

Pain quasi quotidien du doreur ou du restaurateur, il arrive souvent à l’atelier après une chute classique : l’attache murale ou le cordonnet casse en raison du vieillissement! Accident banal mais parfois fatal, du petit dégât facilement réparable mais souvent, malheureusement, beaucoup plus grave.

Un ange passe……….

Un ange passe, deux anges passent………………..à tire d’aile peut être!

Petite histoire d’une restauration de deux anges en plâtre dans le plus pur style néo-classique industriel du 19ème siècle. Techniquement irréprochables, ces moulages en série, parfois virtuoses, laissent toutefois à désirer sur le plan du contenu artistique.

Bref, ces anges, exilés de longues années dans un placard paroissial, pour cause de bris d’aile (ont-ils volé trop haut et trop vite?) et d’un encrassement digne de mineurs de fond, sont un jour sortis de l’oubli et, après un passage à l’atelier pour nettoyage, recollages, restauration et restitution d’ailes ou de morceaux d’ailes, vont pouvoir reprendre du service, car comme tout un chacun le sait, les anges sont des messagers……………..