Restauration d’une petite chapelle de dévotion

Cette petite chapelle dédiée à la dévotion de la Vierge Marie est arrivée à l’atelier dans un triste état. Chapelle

La dorure XIXème montre des brunis magnifiques, avec assez peu d’usure.Tout les mats sont dorés à la mixtion. Mais la surface est poussiéreuse, salie, présente des micros fissures, et plus grave, tous les enduits de la partie basse ont disparus, localement les enduits anciens sont pulvérulents, très fragiles.

La statuette de la Vierge à l’Enfant et les bobèches portant des petits bouquets de fleurs en tissus sont à refixer, et montrent elles aussi, des soulèvements et des zones très fragiles. Chapelle_04

Un examen plus attentif de cette dorure explique les causes de la fragilité : la dorure XIXème à été réalisée sur une dorure plus ancienne dont les apprêts devaient être déjà fragilisés. Avec le temps, les nouveaux enduits provoquent un effet classique d’arrachement de la dorure sous-jacente, et si de plus, cette oeuvre ai été stockée dans un lieux humide, le “résultat” est garantie : l’humidité est absorbée par les enduits anciens et provoquent leur pulvérulence.

Les opérations classiques de restauration de dorure ont été effectuées pour la restauration de cette petite chapelle de dévotion :

  • Dépoussiérage soigneux.
  • Refixage des zones fragilisées.
  • Réintégration de la dorure pour la partie basse après enduction, encollage jaune,
  • Chapelle_03couché d’assiette raccordée en teinte.
  • Dorure à l’eau en mats et brunis.
  • ponctuellement de petites lacunes ont été comblée et raccordée en dorure.
  • Patine des raccords de dorure. Enfin la statuette et les bobèches ont été refixées à l’intérieur.

 

Voici donc cette petite chapelle de dévotion après restauration :

Chapelle_05Chapelle_06